Echinaforce A.Vogel

L’échinacée pourpre : une piste prometteuse pour les voies respiratoires

Une étude de l’Université d’Anvers a analysé l’effet antiviral d’un extrait de la plante.

L’échinacée pourpre (Echinacea Purpurea) favorise le fonctionnement normal du système immunitaire*, mais la plante peut-elle également être utilisée dans le cas d’infections respiratoires ? C’est ce qu’a étudié une équipe de l’Université d’Anvers dirigée par le professeur Wim Vanden Berghe. Selon l’étude1, l’échinacée pourpre aurait un effet protecteur contre les infections des voies respiratoires. Son action antivirale contribuerait à soutenir le système immunitaire face à divers virus infectieux respiratoires et réduirait ainsi le risque de contamination.

 

Après l’émergence du COVID-19 début 2020, des scientifiques biomédicaux de l’Université d’Anvers ont cherché des pistes pour offrir une protection supplémentaire contre le virus. L’équipe du professeur Wim Vanden Berghe s’est penchée sur un extrait végétal dérivé de l’échinacée pourpre. Un choix qui n’a rien d’étonnant puisque la fleur contribue au fonctionnement normal du système immunitaire*. Les premiers résultats en laboratoire se sont révélés positifs.

 

 

Études d’intervention clinique

 

Les scientifiques ont étudié les effets de l’Echinacea purpurea chez l’Homme au cours de trois études d’intervention clinique1 portant sur des préparations pharmacologiquement standardisées à base de cet extrait végétal.

 

Lors de la première étude1, une partie des sujets a reçu l’extrait d’échinacée, tandis que les autres participants ont reçu un placebo. Les effets ont ensuite été mesurés en cas de rhume, dont le nombre total rapporté était plus bas dans le groupe ayant reçu l’extrait d’échinacée. Celui-ci inhiberait donc les rhumes d’origine virale et préviendrait les infections dues à des virus respiratoires.

 

Dans le cadre de la deuxième étude1, les chercheurs ont administré l’extrait d’échinacée à des enfants âgés de 4 à 12 ans dans le but d’en étudier l’action préventive. Les résultats ont montré une diminution de 98,5 % de la charge virale dans les sécrétions nasales, l’indicateur ultime des effets antiviraux, réduisant considérablement la contagiosité virale.

 

Lors de la dernière étude1, menée sur des adultes, un groupe a reçu l’extrait d’échinacée, tandis qu’un autre n’a rien reçu. L’équipe de chercheurs a ensuite vérifié les effets à court et à long terme liés à une infection au covid chez tous les participants. Dans le groupe de sujets ayant pris l’extrait végétal, on a observé une diminution de 63 % des infections par le virus SARS-CoV2.

 

 

Des résultats positifs

 

Les résultats de ces études1 sont donc particulièrement prometteurs. Il semble que la prise d’un extrait d’échinacée préparé pharmacologiquement nous rendrait moins vulnérables aux infections respiratoires. Bien que les résultats de ces études soient positifs, des recherches supplémentaires sont nécessaires, d’une part, pour déterminer le mécanisme exact de la protection et, d’autre part, pour appuyer ces résultats, de préférence par la réalisation d’essais cliniques de plus grande envergure.

 

 

Echinaforce d’A.Vogel

 

Vous voulez découvrir par vous-même les bienfaits de l’échinacée pourpre ? Essayez Echinaforce d’A.Vogel.

 


* Allégation de santé en attente d’approbation par l’EFSA.

 

1. Vanden Berghe, W. (2022). Could Echinacea Purpurea Be Used To Prevent Respiratory Tract Infections? Université d’Anvers.

 

Avertissement : cette étude, menée par l’Université d’Anvers, contient des allégations concernant des limitations de risques de maladie qui n’ont pas encore été approuvées par l’EFSA.