Le microbiome : une avancée majeure dans la lutte contre l’eczéma

Le microbiome est un écosystème invisible de micro-organismes vivant sur notre peau. En cas de peau très sèche et d’eczéma, La Roche-Posay a démontré que le combat commence de l’intérieur, avec un microbiome plus fort et équilibré, afin de lutter contre l’inconfort, les démangeaisons et la douleur.

 

Le microbiome intestinal a fait les gros titres ces dernières années grâce à des recherches démontrant son lien avec de nombreuses pathologies : le diabète, l’autisme, l’anxiété, l’obésité… Les intestins ne sont cependant pas la seule partie de notre corps où nous avons une grande variété de micro-organismes : la peau abrite aussi des millions de bactéries et de champignons qui jouent un rôle clé pour maintenir une bonne santé, en particulier celle de la peau. Comme démontré par de nombreuses études cliniques de La Roche-Posay, un microbiome déséquilibré est associé à des problèmes cutanés, comme l’acné, l’eczéma et le psoriasis.

 

 

Eczéma : le cauchemar des démangeaisons

 

L’eczéma est un problème cutané commun, non-contagieux, qui est à l’origine de plaques cutanées très sèches et squameuses avec des rougeurs et des démangeaisons. On estime qu’1 enfant sur 10 est touché par ce problème qui peut persister jusqu’à l’âge adulte.

 

Une nouvelle étude de La Roche-Posay souligne l’effet significatif de l’eczéma sur la qualité de vie. Cette étude réalisée auprès de 5 000 patients atteints d’eczéma montre que cette affection se traduit par des douleurs cutanées intenses chez 50 % des participants. De plus, les enfants atteints d’eczéma souffrent aussi d’une sècheresse sévère et se grattent en permanence, même pendant le sommeil.

 

Au-delà des symptômes physiques, l’eczéma a aussi des conséquences psychologiques.

  • 60 % des enfants atteints d’eczéma disent avoir des difficultés scolaires à cause du manque de concentration en classe dû aux démangeaisons constantes.
  • Les enfants atteints d’eczéma sont trois fois plus nombreux à être anxieux.

 

La recherche La Roche-Posay a démontré que l’eczéma est associé à une diminution extrême de la diversité bactérienne, jusqu’à 30 % de l’écosystème étant occupé par une seule bactérie : le staphylocoque doré (staph). Ce déséquilibre du microbiome cutané contribue à trois mécanismes interconnectés :

 

  • La colonisation par les bactéries staphylocoques, qui entraîne des crises d’eczéma récurrentes.
  • L’altération de la barrière cutanée
  • Une sécheresse cutané importante.
  • Une inflammation cutanée : la peau démange et le sujet a envie de se gratter.

 

 

Lipikar Baume AP + M nouvelle triple action réparatrice

 

LIPIKAR, la gamme de soins et d’hygiène du corps n° 1 vendue en pharmacie en Europe, réinvente son produit iconique, l’émollient BAUME AP+ M, avec une nouvelle technologie qui limite la multiplication et la persistance de bactéries staphylocoques impliquées dans la formation de l’eczéma. Ainsi, il renforce l’équilibre du microbiome.

 

Sur la base de sa dernière étude sur le microbiome cutané, La Roche-Posay a découvert que le staphylocoque doré crée un biofilm bactérien pour se protéger. La nouvelle formulation de Lipikar a spécialement été développée pour lutter contre la formation de ce biofilm, afin de renforcer la barrière cutanée et de réduire les rechutes d’eczéma.

 

  • L’aqua posae filiformis rééquilibre le microbiome en limitant la croissance de staphylocoques.
  • Le microrésyl prévient la prolifération excessive de staphylocoques en luttant contre la persistance des bactéries & la création du biofilm.
  • Le beurre de karité restaure la barrière cutanée.
  • La niacinamide réduit les irritations, les rougeurs et les démangeaisons.
  • L’eau de source thermale de La Roche-Posay apaise et renforce les défenses naturelles de la peau.

 

Afin d’obtenir les meilleurs résultats, une application deux fois par jour est recommandée : le matin après la douche et le soir avant le coucher.

 

Découvrez Lipikar AP+M sur Farmaline.be.