Les ingrédients d’une bonne crème solaire

Une bonne photoprotection est indispensable pour réduire le risque de cancer de la peau et prévenir les dommages cutanés induits par le rayonnement solaire. On sait tous qu’appliquer une protection contre le soleil est nécessaire, toutefois, tout le monde ne se soumet pas à la règle. Voici un florilège de mythes sur la crème solaire.

Se protéger du soleil est essentiel pour la santé. Cependant, on néglige souvent de bien s’enduire, car l’application d’une crème solaire n’est pas toujours pratique. Les raisons invoquées sont notamment que la crème colle souvent ou empêche de bronzer, ou que certains ingrédients seraient mauvais pour l’environnement. C’est pourquoi certaines personnes utilisent trop peu de crème solaire, voire pas du tout.

 

 

Effet « collant »

On rebute souvent à mettre de la crème solaire en raison de l’effet « collant » qui peut s’avérer désagréable, surtout à la plage. De nombreuses marques de crèmes solaires ont bien conscience de ce problème et proposent des sprays non collants comme alternative.

 

Ces sprays sont également une bonne alternative pour les personnes à la peau grasse sujette à l’acné, mais aussi pour les personnes plus poilues qui n’aiment pas s’enduire de crème.

 

 

Pas de bronzage

Bonne nouvelle : les crèmes solaires n’empêchent pas du tout de bronzer, même avec un facteur 50+ ! Elles se contentent seulement de ralentir l’apparition du bronzage.

 

En réalité, une exposition soudaine et excessive au soleil ne donne pas non plus à la peau la possibilité de bronzer. Les cellules pigmentaires produisent beaucoup moins de mélanine, par conséquent, la peau ne brunit pas, mais rougit. La meilleure solution pour bronzer est donc d’y aller progressivement… en appliquant toujours une crème solaire, évidemment !

 

 

Les filtres UV

Les filtres UV sont la seule manière de protéger la peau exposée des dommages causés par le soleil : ils sont irremplaçables lorsqu’on parle de protection solaire. Toutefois, certains filtres sont soupçonnés d’avoir un impact négatif sur le milieu marin.

 

Eucerin n’utilise que des filtres UV qui respectent les normes légales strictes de la législation européenne sur les produits cosmétiques. Tous les produits Eucerin Sun sont en outre exempts des deux filtres les plus controversés. Bien que les recherches concernant l’impact éventuel des filtres UV sur les coraux ne sont qu’à leurs débuts, les formules d’Eucerin Sun ne contiennent ni oxybenzone, ni octinoxate. Ces formules respectent ainsi la loi hawaïenne sur les coraux adoptée en 2018.

 

 

Microplastiques

Les microplastiques sont un enjeu écologique majeur. Il s’agit de particules de plastique solides non biodégradables, qui ne se dissolvent pas dans l’eau et mesurent 5 millimètres ou moins. Elles restent dans l’eau de mer et ont besoin de temps pour se décomposer, ce qui contribue à polluer le milieu marin. Par conséquent, ces particules sont considérées comme potentiellement néfastes pour l’environnement. Depuis 2015, Eucerin a cessé de recourir à des matières premières à base de microplastiques dans ses nouvelles formules de protection solaire. La marque éliminera également le nylon de ses ingrédients d’ici 2020.

 

 

Biodégradabilité

Un matériau est biodégradable lorsqu’il peut se décomposer biologiquement. Cela signifie qu’il va se dégrader plutôt que de conserver sa forme actuelle, permettant ainsi de réduire son impact sur l’environnement. Tous les ingrédients biodégradables ne répondent pas à nos normes élevées en matière de tolérance cutanée et d’efficacité. Néanmoins, Eucerin a réussi à faire en sorte que la composition des formules Eucerin Sun soit biodégradable jusqu’à 70 %, sans enfreindre nos normes les plus élevées en termes de protection solaire.

 

Quand se protéger du soleil allie plaisir et respect de l’environnement !

 

 

Découvrez Eucerin Sun sur farmaline.be